Presse

"Des personnages hauts en couleur rythment ainsi l’exercice périlleux de la narration, à deux ou quatre voix, dont la voix-off et les bruits de foule, de rue animée, polyphonie animant un décor presque nu. Le plaisir de jouer ensemble est sensible."

S.Maggiani, La Revue Marseillaise du Théâtre